lundi 5 décembre 2016

"GĂ©ographie de nos amours", de Rebecca Walker 🌎



Edition: L'Archipel
Sortie: 19 Octobre 2016
Genre: Contemporain
180 pages







"Étudiante Ă  Yale, la narratrice est une jeune Afro-AmĂ©ricaine qui se cherche encore. Elle dĂ©cide de prendre une annĂ©e sabbatique pour partir en compagnie de son amie Miriam, de deux ans son aĂźnĂ©e, Ă  la dĂ©couverte du continent africain. Le Caire, d’abord, les superbes pyramides de Gizeh, l’ambiance urbaine de Nairobi, la ville cĂŽtiĂšre de Malindi, puis l’Ăźle de Lamu, au milieu de l’OcĂ©an Indien. LĂ , elle rencontre AdĂ©. C’est le coup de foudre immĂ©diat. Tandis que Miriam continue son pĂ©riple, elle dĂ©cide de rester sur cette Ăźle paradisiaque. AdĂ© lui donne le prĂ©nom musulman de Farida, « la femme qui est exceptionnelle » et ils dĂ©cident de se marier. Leur amour saura-t-il rĂ©sister aux diffĂ©rentes Ă©preuves de la vie? "




GĂ©ographie de nos amours, de Rebecca Walker, a Ă©tĂ© pour moi une bonne lecture ! Je ne connaissais pas l'auteure, et mĂȘme s'il ne restera pas Ă  jamais gravĂ© dans ma mĂ©moire comme dit sur la quatriĂšme de couverture, je peux dire que ce petit roman a Ă©tĂ© une agrĂ©able surprise.

DĂšs les premiĂšres pages, j'ai aimĂ© le cĂŽtĂ© voyage du livre. Le lecteur est vraiment immergĂ© dans un monde nouveau, et quelques fois, les Ă©numĂ©rations des endroits marquants oĂč Farida s'est crĂ©e de nouveaux souvenirs m'ont clairement fait penser Ă  la chanson « Les hautes lumiĂšres » de Fauve. Et en grande fan de Fauve que je suis, il ne m'en fallait pas plus ! Pourtant, les romans qui invitent Ă  voyager au sens propre du terme ne sont d'habitude pas ceux qui m'attirent le plus. Comme quoi !

Mais j'ai Ă©tĂ©, aussi, au fil des pages, vraiment surprise au vu des Ă©vĂ©nements qui vont survenir. Je ne m'attendais juste pas du tout Ă  ça ! D'ailleurs ce n'est pas vraiment la façon dont je voulais que les choses se dĂ©roulent, mais finalement, j'ai vraiment Ă©tĂ© surprise Ă  plusieurs reprises et ça c'est un bon point ! Je vous conseille d'ailleurs de ne pas lire les rĂ©sumĂ©s sur internet,pour tout simplement garder la surprise, car je pense qu'ici, ça nous fait d'autant plus apprĂ©cier l'histoire.

Mais ce que j'ai le plus aimĂ©, c'est l'Ă©criture de l'auteure. Rebecca Waller a une Ă©criture fluide, qui vous fait voyager, et qui vous emporte : j'avais vraiment l'impression, pendant un long temps, d'ĂȘtre en Afrique et d'accompagner les personnages dans leur pĂ©riple, qui va commence dans l'amour mais tourner Ă  l'angoisse...

S'il y'a un point qui m'a un peu dĂ©rangĂ©, c'est que les choses se dĂ©roulent un peu trop vite ; ce qui est d'une certaine maniĂšre normal Ă©tant donnĂ© que ce roman n'est pas Ă©pais. Aussi, j'ai trouvĂ© que les Ă©motions que sont censĂ©s ressentir les personnages Ă©tant donnĂ© les Ă©vĂ©nements n'ont pas assez Ă©tĂ© retranscrites. C'est sans doute l'effet de narration, en effet Fatima raconte cette histoire au passĂ©, ce qui peut-ĂȘtre fait qu'elle se met en retrait. Mais ce qui a permit de pallier ces dĂ©fauts a Ă©tĂ© la fluiditĂ© de l'Ă©criture.

En conclusion, j'ai donc passé lecture vraiment agréable, je suis vraiment ressortie de ce roman en ayant eu l'impression d'avoir voyagé.



Ce roman est un joli hymne au voyage, aux relations amicales et familiales, et Ă  l'amour !


Afficher l'image d'origine
Afficher l'image d'origine


Merci Ă  LP Conseils et aux Ă©ditions l'Archipel!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire