dimanche 17 juin 2018

Mes derniùres (jolies) lectures 📚



Ces derniĂšres semaines, j'ai pu, malgrĂ© mon planning chargĂ©, lire quelques livres; cependant je n'ai pas pu Ă©crire mes avis Ă  chaud (entre un voyage Ă  Prague, un stage, des examens perturbĂ©s Ă  cause du blocage de ma fac...). Mais j'ai trouvĂ© assez dommage de ne pas vous en parler... j'ai donc dĂ©cidĂ© de vous parler de ces trois lectures dans un mĂȘme article đŸ˜Ž

AurĂ©lien, d'Aragon ❁



"La premiĂšre fois qu'AurĂ©lien vit BĂ©rĂ©nice, il la trouva franchement laide. Elle lui dĂ©plut, enfin. Il n'aima pas comment elle Ă©tait habillĂ©e. Une Ă©toffe qu'il n'aurait pas choisie. Il avait des idĂ©es sur les Ă©toffes. Une Ă©toffe qu'il avait vue sur plusieurs femmes. Cela lui fit mal augurer de celle-ci qui portait un nom de princesse d'Orient sans avoir l'air de se considĂ©rer dans l'obligation d'avoir du goĂ»t. Ses cheveux Ă©taient ternes ce jour-lĂ , mal tenus. Les cheveux coupĂ©s, ça demande des soins constants. AurĂ©lien n'aurait pas pu dire si elle Ă©tait blonde ou brune. Il l'avait mal regardĂ©e. Il lui en demeurait une impression vague, gĂ©nĂ©rale, d'ennui et d'irritation. Il se demanda mĂȘme pourquoi. C'Ă©tait disproportionnĂ©. PlutĂŽt petite, pĂąle, je crois… Qu'elle se fĂ»t appelĂ©e Jeanne ou Marie, il n'y aurait pas repensĂ©, aprĂšs coup. Mais BĂ©rĂ©nice. DrĂŽle de superstition. VoilĂ  bien ce qui l'irritait."

Aragon est, depuis quelques mois particuliĂšrement, un auteur qui m’appelle et m’interpelle. J’ai donc dĂ©cidĂ© de dĂ©couvrir sa poĂ©sie qui est plus que sublime. Ses doux mots Ă  Elsa devraient ĂȘtre lus par tous, Aragon rĂ©ussi Ă  dĂ©crire le sentiment amoureux avec une telle beautĂ© ! Alors, forcĂ©ment, AurĂ©lien aussi m’appelait. Je ne pouvais pas passer Ă  cĂŽtĂ© de ce classique : ça parle d’amour, c’est Ă©crit par Aragon… alors je l’ai achetĂ©, je l’ai longtemps admirĂ© dans ma bibliothĂšque, j’ai longtemps eu une folle envie de le lire, je me demandais mĂȘme s’il n’allait pas devenir mon livre prĂ©fĂ©rĂ©…

Mais parfois, la magie n’opĂšre pas comme l’on voudrait, et il n’y a rien Ă  faire. Pourtant, j’ai adorĂ© le dĂ©but j’ai adorĂ© la plume d’Aragon. En rĂ©alitĂ©, j’ai aimĂ© beaucoup de choses dans ce roman et ce n’est pas une dĂ©sillusion totale. Mais c’est tout de mĂȘme une petite dĂ©ception, parce que j’en attendais beaucoup plus. Je n’ai sans doute pas Ă©tĂ© transportĂ©e comme je pensais l’ĂȘtre. La plume d’Aragon est encore une fois, je me rĂ©pĂšte peut-ĂȘtre un peu mais peu importe, sublime. Mais l’histoire stagne tout au long du rĂ©cit. Le dĂ©but avance mais le milieu nous faire faire du sur place…

    "On quitte l'ĂȘtre qu'on aime, ne serait-ce que pour un instant, et on retrouve le monde,   le temps qu'il fait, le froid, l'inexplicable diversitĂ©, des gens, des objets, cette maison de dĂ©solation, cette image de ce que devient un amour."

Pourtant, Aragon peint le sentiment amoureux et limite obsessionnel dans toute sa complexitĂ©. Il y a tellement de façons d’aimer, et pourtant Aragon rĂ©ussit Ă  dĂ©crire l’amour d’une façon universelle ; peut-ĂȘtre un peu extrĂȘme, certes. Quoiqu’il en soit ne vous attendez pas Ă  une relation dessinĂ©e dĂšs les premiĂšres pages. Attendez vous Ă  de la frustration, Ă  BEAUCOUP de frustration !

Ma lecture date d’il y a tout de mĂȘme quelques semaines, mes impressions ne sont donc plus tellement fraĂźches et dĂ©taillĂ©es… Pourtant, je me rappelle avoir lu une belle histoire, une histoire qu’il faut connaĂźtre. BĂ©rĂ©nice et AurĂ©lien sont des personnages complexes mais nous reprĂ©sentant tous dans nos problĂšmes sentimentaux, nos problĂšmes d’expression et de communication, nos soucis d’attaches…

Et puis surtout, j’ai la forte impression qu’Aragon fait partie de ces auteurs qui peut nous raconter n’importe quoi et n’importe qui, et qui nous emportera toujours de sa sublime Ă©criture… peut-ĂȘtre que, racontĂ©e par quelqu’un d’autre, cette histoire me serait parue beaucoup moins supportable !

Un classique de la littĂ©rature que je vous recommande tout de mĂȘme, mais qui n'a pas Ă©tĂ© un coup de foudre pour ma part!


Mon midi, mon minuit, de Anna Mc Partlin ✿



Mon midi mon minuit est mon premier roman de la fameuse auteure Anna Mc Partlin. Le titre, le résumé... c'est surtout ce roman de l'auteure qui m'attirait! Je l'ai donc choisi et je n'ai pas regretté!

Les premiers chapitres m'ont pourtant un peu refroidis: j'avais une petite impression de vu et revu, et je me suis demandĂ© si je n'allais pas passer Ă  cĂŽtĂ© de cette auteure phĂ©nomĂšne qui enthousiasme tant...Mais Ă  partir du milieu du roman, la magie a opĂ©rĂ© ♥ La reconstruction d'Emma m'a Ă©normĂ©ment touchĂ© et donnĂ© un tel baume au cƓur! Les personnages sont tous tellement attachants!

Un roman plein d'espoir, une histoire de reconstruction, de deuil et de pardon, un apprentissage de la bienveillance envers les autres et envers soi, de l'amour, de l'amitiĂ©... Bref, un trĂšs joli roman Ă©mouvant feel-good, mĂȘme s'il n'en a pas l'air au dĂ©but! Je suis ressortie avec le sourire, avec de l'espoir, et avec l'envie de toujours avancer ❤

Le Livre des Baltimore, de JoĂ«l Dicker ❀



Le livre des Baltimore est certes diffĂ©rent de La vĂ©ritĂ© sur l'Affaire Harry QuĂ©bert. Le suspens est Ă  mon goĂ»t moins prĂ©sent, certes, mais l'histoire est extrĂȘmement touchante et creusĂ©e. Les personnages sont trĂšs attachants et profonds. Je ne me suis pas ennuyĂ©e, j'avais toujours envie de connaĂźtre la suite de l'histoire; certes, pour connaĂźtre le fameux Drame, mais aussi pour voir comment allaient Ă©voluer les personnages et leurs relations!

Le fameux Drame, qui est vendu tout au long du livre, est certes un Drame; mais je n'ai pas Ă©tĂ© surprise comme je m'attendais Ă  l'ĂȘtre. Mais cela n'a rien enlevĂ© au fait que j'ai aimĂ© cette histoire!

Dans Le livre des Baltimore, l'on retrouve certes le personnage principal de La vĂ©ritĂ© sur l'affaire Harry QuĂ©bert, Marcus Goldman (qui a d'ailleurs dans mon esprit le mĂȘme visage que... JoĂ«l Dicker lui-mĂȘme, je ne peux pas m'en empĂȘcher et c'est assez perturbant :p!), mais l'on retrouve aussi l'Ă©criture addictive de l'auteur, ainsi que son style bien Ă  lui que j'adore! J'adore me plonger dans les univers qu'il crĂ©e, dans une AmĂ©rique huppĂ©e et sereine seulement en apparence...


VoilĂ Ă Ă Ă Ă Ă , je vous attends dans les commentaires pour me dire si vous avez lu/aimĂ© ou non ces livres, ou si vous avez envie (ou non) de vous jeter dessus đŸ˜˜



7 commentaires:

  1. Mon midi, mon minuit me tente, tout comme les autres romans de l'autrice. Contente que tu aies aimĂ©, mĂȘme si tu me donnes encore plus envie de craquer ^^

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Haha, pour l'envie de craquer... sorry not sorry 😘😂

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimĂ© "Les derniers jours de Rabbit Hayes" d'Anna McPartlin, il faudrait que je tente celui lĂ  ^^ Sinon shame, je n'ai toujours pas ouvert de livre d'Aragon, je commencerais peut ĂȘtre par de la poĂ©sie...

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je pense que je lirais celui-ci en effet 😊

      OH OUIIIIIII, je te conseille vraiment de commencer par sa poĂ©sie qui est juste waw ♥

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé le livre des Baltimore. D'ailleurs, j'ai la disparition de Stéphanie mailer dans ma PAL depuis quelques semaines, je pense que je vais le dévorer cet été. Mon midi mon minuit a aussi rejoint m'appelle tout récemment, et idem je pense qu'il sera lu assez vite.

    RĂ©pondreSupprimer
  4. Je n'ai pas encore lu un seul livre d'Anna Mc Partlin mais TOUS ses livres me tentent énormément et je suis contente de voir que ce livre t'a convaincu.
    Je n'ai pas encore lu La vĂ©ritĂ© sur l'affaire Harry QuĂ©bert mais il se trouve dans ma PAL. Apparemment, il est trĂšs addictif alors j'ai hĂąte de voir ça 😏

    RĂ©pondreSupprimer
  5. "Mon midi, mon minuit" est dans ma PAL. J'ai lu "Les derniers jours de Rabbit Hayes" de cette auteure, j'avais beaucoup aimé (je te le conseille). TrÚs émouvant.

    Angélique, du blog www.leslecturesdangelique.blogspot.fr

    RĂ©pondreSupprimer