samedi 21 novembre 2015

"La nuit de feu", d'Eric-Emmanuel Schmitt ♥





Edition: Albin Michel
Sortie: 2 Septembre 2015
Langue Française
183 pages


"En notre siècle où, comme jadis, on tue au nom de Dieu, il importe de ne pas amalgamer les croyants et les imposteurs : les amis de Dieu restent ceux qui le cherchent, pas ceux qui parlent à sa place en prétendant l'avoir trouvé."




« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. » Une nuit peut changer une vie. À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard. Loin de ses repères, il découvre une vie réduite à la simplicité, noue des liens avec les Touareg. Mais il va se perdre dans les immenses étendues du Hoggar pendant une trentaine d’heures, sans rien à boire ou à manger, ignorant où il est et si on le retrouvera. Cette nuit-là, sous les étoiles si proches, alors qu’il s’attend à frissonner d’angoisse, une force immense fond sur lui, le rassure, l’éclaire et le conseille. Cette nuit de feu – ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique – va le changer à jamais. Qu’est-il arrivé ? Qu’a-t-il entendu ? Que faire d’une irruption aussi brutale et surprenante quand on est un philosophe formé à l’agnosticisme ?Dans ce livre où l’aventure se double d’un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie entière, d’homme autant que d’écrivain, découle de cet instant miraculeux.


Dans ce roman, Eric-Emmanuel Schmitt nous embarque avec lui dans un voyage qu'il a effectué lors de sa jeunesse, dans le désert du Sahara. Ce voyage a été marquant pour lui car il en est ressorti différent, posé; un homme est parti, un nouvel homme est revenu.

Emportés dans ce roman, nous voyageons avec Eric-Emmanuel, cet homme de 28 ans. Nous sommes avec lui, dans le désert; nous comprenons ses émotions, ce qu'il peut ressentir, l'angoisse qui le surmène, les souvenirs qui remontent à la surface, la vie en communauté.
Avec philosophie et sagesse, Eric-Emmanuel Schmitt décide de nous raconter la nuit qui a changé sa vie comme si celle-ci s'était déroulée il y'a à peine une semaine. J'ai beaucoup admiré cet aspect, parce que même presque trente ans plus tard, il décrit ce voyage avec ses tripes et son cœur, simplement mais sincèrement. Cet homme fait je trouve preuve d'une grande humilité et cela se voit en le lisant; il décrit ce qu'il a pensé, ce qu'il lui est arrivé, sans chercher à faire de grandes leçons ou d'imposer ses points de vues. On peut aussi avoir l'impression qu'en écrivant ce témoignage, Eric-Emmanuel Schmitt a voulu faire sortir de lui ce qu'il cachait depuis longtemps pour pouvoir enfin mettre des mots dessus et le partager à ses lecteurs.

Souvent, chez moi, les livres avec beaucoup de descriptions, soit ça passe soit ça casse; et j'ai eu pendant ma lecture, l'impression de voir défiler les paysages sous mes yeux. Pour moi, Eric-Emmanuel Schmitt pourrait parler de n'importe quel sujet; il le rendrait de toute façon intéressant grâce à sa grande observation, son point de vue tendre sur tous les sujets, sa sensibilité, et la poésie des ses mots. Parce que son écriture est unique et magnifique; chaque phrase a son sens et est présente pour une bonne raison.

Parler de la mort, de la vie, de religion, d'amour; cela peut être compliqué, mais paraît tellement simple sous la plume de cet homme, comme une évidence. Comme si tous ces sujets que nous n'osons pas aborder par peur de tabous, par peur de blesser, étaient réunis dans ce roman pour nous crier qu'il ne faut surtout pas avoir peur de ne pas savoir.

Étonnamment ma chronique ne va pas être longue, tout simplement parce la lecture parle d'elle-même: courte, émouvante, touchante, et efficace.

Une bonne lecture, un témoignage émouvant.
Merci aux Editions Albin Michel!



Eric-Emmanuel Schmitt, au sujet des attentats du 13 Novembre: 

"Après le temps du recueillement, la vie continue. Nous avons fermé le théâtre Rive Gauche à Paris le week-end qui a suivi les attentats, par solidarité avec les victimes, celles du Bataclan et toutes les autres. Mais il n’est pas question pour nous de céder à la terreur.
Que le piège de la haine et de l’aveuglement se referme sur les seuls terroristes ! Notre scène a rouvert dès mardi car il est vital d’avoir des lieux de beauté, d’échange et d’analyse pour surmonter l’épreuve commune. La générosité des comédiens, le partage d’une émotion avec le public sont des actes de résistance.
Sur le plan philosophique, méfions-nous de l’essentialisme qui consiste à réduire l’autre à une catégorie : des barbares nous désignent coupables parce que français ou occidentaux ? Ne répliquons pas par l’amalgame en décrétant que musulman égal danger et agresseur. Il ne faut pas seulement lutter contre l’ennemi extérieur – Daech –, il faut aussi combattre l’ennemi intime, celui qui, en nous, rêve de revanche. Restons sereins, libres et joyeux ! Puisque nous avons été attaqués pour ce que nous sommes, demeurons nous-même ! "

10 commentaires:

  1. J'ai lu "La Nuit de Valognes" de ce même auteur pour les cours de littérature et j'avais beaucoup aimé. ♥ Ce livre a l'air intéressant ! Je me le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais lu ce livre, j'ai juste lu "Oscar et la dame rose" de cet auteur, et maintenant "La nuit de Feu".. J'ai l'impression qu'il aime bien les titres avec le mot "nuit" dedans haha! J'espère que tu passeras un bon moment si tu as l'occasion de le lire alors ♥

      Supprimer
  2. J'ai essayé de lire un roman de cet auteur mais je n'ai pas du tout accroché :-/ Je dois dire que de lire un autre de ses romans ne m'intéresse pas plus que ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? C'est dommage, il a une si belle écriture je trouve **

      Supprimer
  3. La plume de cet auteur est génial, je me laisserai donc surement tenter par ce titre :)
    Merci pour cette chronique, et d'avoir remis le message d'Eric-Emmanuel Schmitt, au sujet des attentats.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je te souhaite une bonne lecture :)
      Oh il n'y'a pas à me remercier! Merci plutôt toi d'être passée et d'avoir pris le temps de commenter :3

      Supprimer
  4. J'adore cet auteur ! Son nouvel ouvrage est prévu à mes lectures de janvier. Ton avis m'a donné encore plus envie de le lire !!!

    RépondreSupprimer
  5. C'est un de mes auteurs chouchous, j'avais beaucoup aimé ce roman !

    RépondreSupprimer